INVICTUS …

Sorti par cette noire nuit qui me couvre,

Tels les néants qui vont d’un pôle à l’autre,

Je remercie les dieux dont les portes m’ouvrent

L’âme indomptable de mon humble apôtre.

Pris au piège, aux griffes des circonstances,

Brave, je n’ai point sourcillés, ni crié gare.

Sous les cruels martèlements de la chance,

Ma tête saigne, mais elle reste froide.

Au delà du mont de colère et de larmes,

Quand surgit et menace l’horreur de l’ombre,

Par delà le monde, les années, les armes,

Plus jamais, je n’aurai peur dans la pénombre.

Quelles que soient les épreuves que ma vie me trame,

Telle une punition sur ce divin parchemin,

Je resterai toujours maître de mon destin,

L’unique, le seul capitaine de mon âme.

Par WILLIAM ERNEST HENLEY, paraphrasé par NAPOLEON HILL( Plus Malin que le Diable)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s